Blog de la Belgique-Luxembourg Elections présidentielles 2011 en RDC : Manœuvres de l’AMP pour l‘empoisonnement et le pourrissement de l’environnement politique
Elections présidentielles 2011 en RDC : Manœuvres de l’AMP pour l‘empoisonnement et le pourrissement de l’environnement politique PDF Imprimer Envoyer

Communiqué de presse

La Représentation de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg (UDPS/BELUX) dénonce et condamne avec la plus grande fermeté la manière unilatérale et cavalière par laquelle l’Alliance pour la Majorité Présidentielle (AMP) qui, à dix mois des élections prévues constitutionnellement, pour des raisons inavouées, vient, ce 11 janvier 2011, de modifier dans la précipitation les règles du jeu en amendant frauduleusement l’article 71 de la constitution pour imposer désormais l’élection présidentielle à la majorité simple à un tour de scrutin.

Depuis le retour triomphal du Président de l’UDPS au Congo et la volonté commune de toute l’opposition de se coaliser pour se présenter unie aux prochaines élections, le pouvoir en place, pris de panique, a résolument entrepris d’étouffer la démocratie et de museler la liberté d’expression des partis politiques adverses en accumulant des entraves à leurs activités, et en créant des manœuvres dilatoires pour l’ancrage de fait de la dictature.

Ainsi, le 4 janvier dernier, le Président du Parti, Monsieur Etienne Tshisekedi et des combattants du Parti ont été empêchés sans aucune raison de se rendre à une matinée politique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social à Mbanza-Ngungu dans le Bas-Congo par des agents de l’ordre.

De même, le Rassemblement des Partis politiques de l’Opposition en vue de publier une position politique commune qui avait obtenu toutes les autorisations administratives de la Ville de Kinshasa et qui devait se tenir le dimanche 9 janvier à partir de 12 heures au Grand Hôtel de Kinshasa n’a pas pu avoir lieu, l’accès aux locaux préalablement réservés et payés ayant été interdit aux leaders sur ordre du pouvoir.

Ces actes « démocraticides » sont inacceptables et ne peuvent avoir qu’une explication logique dans le contexte des prochaines élections présidentielles, ils sont les symptômes du désir de maintien au pouvoir des autorités actuelles par la tenue d’élections non transparentes, non libres et antidémocratiques et reflètent le prélude d’une tricherie annoncée.

La Représentation de l’UDPS-Belux tient à rappeler à chacun les réalités suivantes :

  • La constitution de 2006 prévoit l’élection du président de la République au suffrage universel direct par un scrutin à deux tours à la majorité absolue des électeurs, ce qui signifie une large répartition d’électeurs au sein de la population, afin qu’il bénéficie d’une légitimité incontestable en rapport avec les nombreuses prérogatives de sa fonction.

  • La République Démocratique du Congo étant une démocratie naissante composée de plus de 400 ethnies où le multipartisme intégral permet à tout citoyen de créer son propre parti, le scrutin à un tour risque d’aboutir à l’élection d’un président de la République par une minorité, même de 15%, disposant des pouvoirs les plus étendus lui conférés par la constitution, et n'ayant de compte à rendre à aucun allié, cela lui offrirait facilement un lit pour la dictature.

  • Le manque de moyens financiers subitement évoqué par le Gouvernement actuel pour des raisons conjoncturelles justifiant le choix du nouveau mode de scrutin est un argument fallacieux car, d’une part, les Gouvernants actuels auraient dû émettre cette proposition à l’issue du précédent scrutin sur base de carences et des faiblesses réelles du processus de 2006 aujourd’hui modifié, et d’autre part, « gouverner c’est prévoir », ils auraient dû prendre les dispositions nécessaires pour effectuer les économies en prévision du financement de cette échéance impérative dès le début de la législature en 2007. Par ailleurs, lors de son discours du 14 décembre dernier, le Président Kabila avait annoncé que le Gouvernement disponibiliserait les moyens financiers nécessaires à l’ l’organisation des élections dans les délais constitutionnels.

  • Depuis 1996, la guerre en RDC a fauché plus des millions des Congolais et des milliers des Congolais ont été déplacés hors de leurs frontières. Les assassinats ciblés de militants de droits de l’homme et de journalistes se poursuivent.

Sur base de ces réalités, l’UDPS réfute sans ambages et balaie d’un revers de la main les arguments avancés par des politiciens congolais « du ventre » qui dans leur confusion, arguent en faveur des élections à un tour de scrutin sous d’autres cieux, en citant les cas de l’Afrique du Sud, des USA et de l’Angleterre, ignorant les différences des processus électoraux de ces pays, dont les réalités sociologiques sont totalement différentes de la RDC. En outre, le Président Sud Africain émane de la victoire du Parti dont il est le Président et qui obtient la majorité des suffrages exprimés et donc d’élus, il n’est pas directement candidat à une quelconque élection présidentielle, mais l’Angleterre est un Royaume, et son Chef de l’Etat, actuellement la Reine, n’est pas élu, tandis que les USA ont un mode de scrutin par des grands électeurs, qui est un suffrage des notables qui, eux-mêmes élisent leurs représentants ; il y a en réalité un petit nombre d’électeurs qui votent deux fois au second degré. En tous les cas, la personne qui gagne est celui qui obtient la majorité absolue des voix.

Vu que la paix et la réconciliation nationales tardent à se matérialiser sur toute l’étendue de la RDC, et la facture sociologique créée par la modification de l’article 71 de la constitution risque d’aggraver la situation;

Vu que l’Etat congolais, constitué par l’ensemble des ses administrations, reste faible et fragile ;

Vu que la mise en place d’une armée républicaine, capable de défendre l’intégrité territoriale n’a pas été constituée ;

Vu que le décollage économique de la RDC continue à se faire attendre ;

Compte tenu des recommandations issues des Accords de Sun City ci-haut reprises demeurées lettre morte à ce jour, la Représentation de l’UDPS/BELUX préconise que :

  • Les gouvernants évitent de créer et de multiplier les problèmes inutiles qui retardent la remise en place de la RDC dans le concert des nations respectables et respectées.

  • Les règles du jeu électoral pour 2011 demeurent inchangées, c'est-à-dire un scrutin à deux tours, identique à celui de 2006, et qu’elles ne soient pas modifiées à 10 mois de la fin du mandat présidentiel.

Elle en appelle au peuple congolais en général et aux combattants de l’UDPS en particulier, pour qu’ils se mobilisent en mettant en œuvre tous les moyens légaux à leur disposition, notamment l’article 64 de la constitution, pour faire échec à la manœuvre d’usurpation et de confiscation de pouvoir de manière illégitime par les tenants actuels du pouvoir.

Elle prend la communauté internationale à témoin en lui signalant que les actes de modification des règles constitutionnelles par un coup de force sont des manœuvres d‘empoisonnement et de pourrissement de l’environnement politique susceptibles de replonger la RDC dans des drames dont le Président Kabila sera le premier responsable dans l’éventualité de conséquences regrettables qui en résulteraient. Il sera dans ce cas, appelé à en répondre devant les tribunaux, particulièrement au TPI.

 

Fait à Bruxelles, le 12 janvier 2011.

Pour la Représentation de l’UDPS/BELUX

Victor Kabamba Nzuzi
Représentant a.i.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Quoi de neuf?

Des membres de l'UDPS organisent à Bruxelles  un conclave pour la mise en place d'un nouveau leadership en septembre 2015.
L'UDPS traverse depuis janvier 2013 une crise sérieuse de légitimité causée par la multiplication des Statuts et le dédoublement des structures consécutif aux nominations intempestives faites par le Président en...
Lire la suite
4 Commentaires
L'Incapacité de l'UDPS de règler les différends!
"Etienne Tshisekedi, le dernier grand artiste politique du symbole de la lutte contre la corruption et pour la mise en oeuvre d'un " Etat de Droit" sombre-t-il dans le sceptique mystique ambivalent des familles biologiques...
Lire la suite
3 Commentaires
Appel de la Base de l'UDPS pour barrer la route au déviationisme
A l’issue de plusieurs débats de fond, la Base de l'UDPS, de toutes les fédérations, tant de l'intérieur que de l'extérieur vient de faire une déclaration extrêmement importante pour l'avenir du parti. Cette...
Lire la suite
2 Commentaires
Les archives de "Quoi de neuf?"
 

Dernières informations

Point de presse de M. Valentin Mubake
Monsieur Valentin Mubake, le conseiller politique du Président Etienne Tshisekedi, a tenu un point de presse ce samedi 14 février 2014 à Kinshasa. Monsieur Valentin Mubake a abordé différentes questions préoccupantes...
Lire la suite
8 Commentaires
Mise au point de l'UDPS sur les concertations
Les concertations convoquées par Joseph Kabila pour la réconciliation nationale qui étaient initialement prévues pour le 4 septembre dernier ont été reportées au samedi 7 septembre. Par le biais de son Secrétaire...
Lire la suite
5 Commentaires
Les archives des informations nationales

Mini-conclave pour la mise en place d'un nouveau leadership de l'UDPS.
L'UDPS traverse depuis janvier 2013 une crise sérieuse de légitimité causée par la multiplication des Statuts et le dédoublement des structures consécutif aux nominations intempestives faites par le Président en...
Lire la suite
0 Commentaires
Les archives des informations internationales
 

Le site officiel du Président élu de la RDC

Visitez le site officiel du Président élu aux élections du 28 novembre 2011 en la RDC, le  Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba :

 

 

Devenir Membre

Identification



Podcast Feed



Follow us on Facebook


Blogs de nos organes de base

Fédérations au Congo (RD) Fédérations et Représentations à l'Exterieur
Bandundu
Bas-Fleuve
Bas-Uélé
Boma
Bukavu
Cataractes
Equateur
Funa
Goma
Haut-Katanga
Haut-Lomami
Haut-Uélé
Ituri
Kabinda
Kananga
Kasai
Kikwit
Kindu
Kisangani
Kolwezi
Kwango
Kwilu
Lualaba
Lubumbashi
Lukaya
Lukunga
Lulua
Maniema
Matadi
Mbuji-Mayi
Mongala
Mont-Amba
Mwene Ditu
Nord-Kivu
Nord-Ubangi
Plateaux
Sankuru
Sud-Kivu
Sud-Ubangi
Tanganyika
Tshangu
Tshilenge
Tshopo
Tshuapa

Afrique du Sud
Allemagne
Angola
Belgique-Luxembourg
Bénin
Canada
Congo (République du)
Etats-Unis
France
Gabon
Irlande (République d')
Italie
Norvège
Pays-Bas
Royaume-Uni

Suède-Danemark
Suisse

feed-image Syndication RSS